Participation libre et consciente

De quoi parle-t-on? Pourquoi?

La participation consciente change la règle établie. Elle propose et ouvre une voie de questionnement dans notre rapport à l’argent et notre façon d’échanger nos richesses, à ce que nous sommes chacun prêts à donner… et à recevoir.

Cette forme de rémunération ou de paiement nécessite de la conscience autant pour être proposée que pratiquée. Elle est une expérience directe et non une théorie, pour chacun d’entre nous !

… pas toujours confortable, elle offre potentiellement un chemin de transformation individuelle et collective.

Dans une société où sont présentes de fortes inégalités de revenus, elle permet la solidarité entre les participants et une responsabilisation collective. J’ai confiance dans le fait qu’une forme d’autorégulation va s’instaurer dans le groupe pour obtenir un montant global qui soit juste.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les 4 règles :

  • Aucun prix n’est exigé ou proposé mais la participation est obligatoire. C’est donc la somme en euros que vous souhaitez ou pouvez donner en conscience pour ce que vous avez vécu ;
  • La remise se fait à la fin de l’expérience de façon non-anonyme sous enveloppe à votre nom sans justification du don réalisé ;
  • Elle fait toujours l’objet d’un temps d’explication en début et d’un moment de partage en fin d’expérience ;
  • Le montant total récolté, la moyenne, le montant le plus bas et le plus haut sont  toujours annoncés.

Pourquoi le non-anonymat ? C’est une manière pour que chacun(e) assume pleinement ce qu’il/ elle peut ou veut donner, une manière de parler en « je ».

Eléments à prendre en compte

Il y a 3 dimensions principales à prendre en compte pour déterminer le montant de la participation que vous souhaitez donner :

  1. vos ressources et possibilités financières actuelles ;
  2. la situation et la vision de l’animateur/ coach (qu’il expliquera en détails) ;
  3. les prix pratiqués sur le marché de la formation, une certaine idée de « ce qui est juste ».

Je souhaite expérimenter ce modèle économique afin de rémunérer :

  • mon travail d’animation, de préparation, d’ajustement des contenus et techniques ;
  • l’ensemble des coûts liés à l’organisation de l’atelier (travail préparatoire, organisation pratique, intervenants éventuels, suivi des participants avant et après l’atelier) ;
  • les frais pédagogiques et de matériel ;
  • et de façon plus générale, l’ensemble du travail réalisé afin que cet atelier puisse exister et atteindre un certain niveau de qualité : communication et promotion, participation à différents réseaux, formations complémentaires, livres, etc.

Licence Creative Commons – Paternité de l’Université du Nous